Aventures dans le Caithness et le Sutherland
Dans le prolongement de deux années d'étude en Ecosse et de la publication il y a deux ans d'une fiction que j'ai imaginée dans la région des Highlands, le bilan d'un voyage de "retour au pays" !

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Voyage et écriture

Menu

Mes livres et réalisations diverses
Théâtre et voyage
Modelage
Ecriposoph
Politics, world...
Blog d'origine
Vidéos théâtre voyages


Neil Gunn et la littérature du far north (Lundi 21.07, matin)

 

Une visite à Dunbeath ce matin, au sud de Wick. Sous un franc soleil d'un été écossais qui semble commencer. Pendant deux heures, par le moyen de "l'heritage trail", nous suivons le fil de la rivière qui serpente entre deux collines escarpées. Dans l'herbe échauffée, la température monte. Lapins, faisans, perdrix « groose », détalent devant nous.

              Nous laissons sur le côté un "broch", ces ruines des premières tribus qui s'installaient à proximité des cours d'eau et qui construisaient pour s'abriter et se défendre des espèces de tourelles. Il y a beaucoup de ces "brochs" dans le nord de l'Ecosse : nous en avons vu un splendide au bout du glen de Strathmore dans la région de Joan dimanche midi.

              Dans les endroits les plus sauvages et inattendus, les Ecossais disposent de jolis bancs en bois, qui font face à la rivière et invitent au repos et à l'émerveillement.

               Dunbeath est la patrie du fameux écrivain écossais Neil Gunn qui a écrit la plupart de ses romans entre 1930 et 1960 et les a situés dans la région. Parmi les plus célèbres : "Silver Darlings" et "Sun circle"... On trouve dans ces œuvres un sens profond du paysage et des gens du Caithness en même temps qu'une attention exceptionnelle au génie du lieu et à sa complexité. J'ai parcouru "Sun circle", je vais lire "Silver Darlings" dont le motif central renvoie à la grande période de prospérité qu'a connue la région au moment des pêches miraculeuses de hareng.

 


Publié à 04:21, le 21/08/2008, dans Voyage et écriture,
Mots clefs :
Ajouter un commentaire

repos

je vois que Bonnie et toi n'avez pas chomé durant votre séjour ! balades à gogo...
ah, un banc pour contempler l'infini de la lande et écouter le ruissellement des rus dans l'herbe... de grands contemplatifs ces Ecossais !

bisous tendres

Publié par Nous3auxstates à 04:38, 21/08/2008

Lien

histoires de bancs !

entre un banc pour contempler la rivière et un banc de harengs frais, je ne peux faire un banc à ton talent d'écrivain et de photographe....
Believe me, tu devrais écrire un guide de l'Ecosse et je le suivrai aveuglément !!!
(ça ferait des sous pour mettre du beurre sur les harengs saures !!! hi hi hi)
bises à tous les deux

Publié par Hubert à 04:58, 21/08/2008

Lien